Essai publié le

Essai Honda CB500F et CBR 500R - A2, c'est mieux [page 2]

Texte de Jimmy Gurtner

Pages

Du gaz, du fun, de l’eau

Toutes ces évolutions, accompagnées de coloris plus dynamiques, rendent nos CB et CBR plutôt intéressantes et le lendemain matin n’en finissait pas de se faire attendre.  A la sortie de l’hôtel, mes confrères suisses et moi-même sautons, avec un groupe espagnol sur les CBR 500 R. Nous échangerons au déjeuner avec le groupe parti avant nous, sur les roadsters CB. 

Après quelques kilomètres, on oublie le froid matinal en faisant des zig-zag sur de chics petites routes. Enfin, on essaie, parce que le rythme est peu soutenu. La stabilité de la CBR est impériale et sa facilité fait des merveilles. On a le temps de constater que le couple à mi-régimes offre ce qu’il faut pour flâner et que la sonorité du twin pousse à klaxonner nos guides pour avancer. Mais mal nous en prend : c’est déjà l’heure de la pause café. Bon…

On repart presque aussi sec pour les photos, sur une route jouissive ! Appelée « route des 600 virages », la boucle est très prisée des motards locaux et par nos confrères espagnols. On profite d’une belle portion avec peu de trafic pour se dégourdir et malmener la CBR devant l’objectif des photographes. Honda a voulu donner un grand sentiment de confiance au guidon sur ses deux motos. Ce détail me revient alors que le cale-pied gauche de la CBR laisse sa marque dans le 4e virage de la montée. Bin là… pour de la confiance, c’est de la confiance ! 

On pousse la moto dans ses retranchements sans arrière-pensée, tant la neutralité de la CBR500R rassure. Les Dunlop D222 font le travail avec entrain et on se retrouve effectivement vite avec de beaux angles, à tailler ses trajectoires au plus fin. Le bicylindre n’est pas en reste et « grondonne » sa joie . « Grondonner », c’est un mélange entre gronder et ronronner. La petite Honda n’allonge pas très haut dans les tours, mais de 6'000 à 8'000 tours, elle tracte bien et offre un son sympa. Un bon « grondonnement », quoi !

On jouit d’un comportement de gros cube, avec un châssis qui ne rechigne pas à rouler fort. Le frein avant, au feeling un peu spongieux, stoppe bien les 194 kilos de la bête et offre de bonnes performances, secondé par l’arrière.  Les suspensions finissent par remuer un peu, mais un petit réglage de la précharge régule le phénomène. On aurait souhaité pouvoir s’arrêter plus souvent pour toucher un peu aux réglages, mais le comportement du châssis n’a jamais été piégeux ou dangereux pour justifier autant d’arrêts.

Si la matinée nous a permis de mettre en évidence le comportement très sain de la CBR et d’apprécier la qualité de son train avant, nous n’aurons pas l’occasion de pousser sa frangine dans ses retranchements. La pluie nous rejoint au déjeuner, pour ne plus nous quitter de l’après-midi.  Emballés dans nos équipements pluie, on s’endort derrière nos collègues traumatisés par l’ondée. On notera une agilité qui semble supérieure sur la CB, grâce au grand guidon et aux 4 kilos de moins sur la balance.

La pluie nous rince, sans les carénages de la CBR, qui offraient une bonne protection au vent. La bulle s’avérait un peu basse et les remous agitaient un peu les casques. Rien de tout cela sur le roadster : on en prend pour son grade et les sensations de conduite sont décuplées. Nous sommes détrempés et la pluie redouble, ce qui poussera le staff à annuler la séance photo pour finir notre boucle de 175km au plus vite.

Après un passage sur le spot prévu, sale et détrempé, on retrouve des routes mieux revêtues et plus régulières, où la CB nous fait oublier un peu les piscines que sont nos bottes et les éponges que deviennent nos gants. Son petit tempérament nous fait garder le sourire et son comportement aussi rassurant que sa sœur carénée nous ramène tous sains, saufs et ruisselants devant l’hôtel.

A2 doigts du sans-faute

Malgré cette deuxième partie de journée tronquée, force est d’avouer que Honda a visé très, très juste avec ces deux machines. Plus que deux modèles très aboutis, elles offrent un soupçon de « ce petit truc en plus » si cher à nous, motards, que la marque japonaise ne parvient pas souvent à insufler à ses motos. Quand on connaît le sérieux de Honda et son souci permanent de livrer un produit le plus utilisable et le plus abouti possible, sans trop considérer la recherche de sensations, on peut saluer la présence de cette petite graine de malice des frangines 500.

performances raisonnables et une qualité d’ensemble digne des grosses cylindrées, les soeurettes s’avèrent de très bonnes voies d’accès au permis A2 et prouvent tout le bien fondé de son arrivée en Suisse.

Elles pourraient ne pas convaincre les motards plus aguerris, qui resteraient un peu sur leur faim au rayon des sensations. Cependant, la recette fonctionne et pourrait indiquer que Honda se lance dans des voies nouvelles pour le développement de ses machines, avec une prise en compte de l’aspect sensationnel d’une moto. La voie est ouverte pour que Honda sorte des sentiers battus et on a hâte de voir ça.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
le look vraiment réussi des deux modèles
+
la neutralité et la stabilité du châssis
+
les coloris enfin audacieux
+
ce petit "quelque chose", infime, qui donne un vrai caractère à ces motos
On a moins aimé :
-
la garde au sol, limite à l'attaque
-
le feeling du frein avant, un peu spongieux
-
perdre aux fléchettes face au staff anglais de l'événement
-
la pluie, qui a coupé court au test de la CB 500 F

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
CB 500 F
Année :
2016
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindre en ligne, 4 temps, double ACT et 8 soupapes
Cylindrée :
471 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique PGM-FI
Performances
Puissance max. :
46 ch à 8'500 tr/min
Couple max. :
43 Nm à 7'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multirisque en bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
Type diamant en acier
Suspension AV :
Fourche télescopique ø 41mm réglable en précharge
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur Pro-Link réglable en précharge (9 positions)
Débattement AR :
115 mm
Pneu AV :
120 / 70 ZR17
Pneu AR :
120 / 60 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Simple disque hydraulique ø 320mm avec étrier double piston
Frein AR :
Simple disque hydraulique ø 240mm avec étrier simple piston
Dimensions
Longueur :
2'080 mm
Empattement :
1'410 mm
Largeur :
790 mm
Hauteur de selle :
785 mm
Poids total :
190 kg
Réservoir :
16,7 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Matt Gunpowder Black Metallic
 
Millennium Red
 
Candy Energy Orange
 
Pearl Metalloid White
Catalogue
Prix de vente :
CHF 6'680.-
avec Swiss Bonus de CHF 490 ( CHF 7'170 sans bonus)
En ligne :

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
CBR 500 R
Année :
2016
Catégorie :
Supersport
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindre en ligne, 4 temps, double ACT et 8 soupapes
Cylindrée :
471 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique PGM-FI
Performances
Puissance max. :
46,9 ch à 8'500 tr/min
Couple max. :
43 Nm à 7'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multirisque à bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
Cadre type diamant en acier
Suspension AV :
Fourche télescopique ø 41mm réglable en précharge
Course AV :
150 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur Pro-Link réglable en précharge (9 positions)
Pneu AV :
120 / 70 ZR 17
Pneu AR :
160 / 60 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Simple disque hydraulique ø 320mm avec étrier double piston
Frein AR :
Simple disque hydraulique ø 240mm avec étrier simple piston
Dimensions
Longueur :
2'080 mm
Empattement :
1'410 mm
Largeur :
750 mm
Hauteur de selle :
785 mm
Poids total :
194 kg
Réservoir :
16,7 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Matt Gunpowder Black Metallic
 
Pearl Himalayas White (tricolore)
 
Millenium Red
 
Graphite Black / Candy Energy Orange
Catalogue
Prix de vente :
CHF 7'280.-
avec Swiss-Bonus de CHF 410.- (7'690 CHF sans Swiss-Bonus)
En ligne :

Plus d'articles Moto

MV Agusta F4 Claudio Castiglioni – Attention, fracture de la rétine en approche
On sait MV Agusta capable de séries limitées proches de la perfection. Des éditions qui nous font rêver tant par le dessin que par les matériaux utilisés. Et pour cette nouvelle édition, produite en hommage au créateur de la marque de Varèse, la barre a été mise très, très haute… admirez la MV Agusta F4 Claudio!
MotoGP à Motegi – Jorge Lorenzo jette à nouveau l'éponge
Il avait promis d'essayer, mais malheureusement sa blessure au poignet ne lui a pas permis de boucler plus qu'un seul tour du tracé de Motegi, Jorge Lorenzo se voit à nouveau contraint de déclarer forfait pour la course.
Essai KTM 1290 SuperDuke R - La Bête, appellation non usurpée
La référence parmi les streetfighters explosifs, de même que la plus extravagante en termes de design, l’Autrichienne marie les extrêmes sans ménagement.
A Genève plusieurs associations se mobilisent pour la mobilité des deux-roues motorisés
La semane passée, plusieurs associations, dont votre canard en ligne en tant que rapporteur, se sont mobilisées pour discuter du futur de la mobilité des deux-roues motorisés à Genève.
Essai Yamaha R3 "bLU cRU Cup" - Petite machine à rêves
Pour étayer la présentation de son projet de coupe de marque, Yamaha Suisse nous a lâchés sur les R3 préparées de ce futur championnat, sur le rapide tracé du Motorland Aragon. On ne s'est pas fait prier... et on a adoré!
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!

Recherche

Hot news !

La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.
Essai Dunlop Sportsmart TT - Compromis radical
Pour combler son offre su rue créneau des pneus sportif, Dunlop a pris tout le meilleur de son D213 GP Pro pour le placer dans un pneu vraiment polyvalent.
Des nouvelles sportives chez BMW en 2019 - S1000RR, S675RR et G310RR ?
Il semblerait que pas moins de 9 nouveaux modèles soient au programme chez BMW pour 2019.
Essai Husqvarna Svartpilen 401 - Petite machine, grandes aventures
Surprenante et attachante, la Svartpilen propose la vision d'une moto de route selon Husqvarna dans une version accessible à tous. Récit d'aventures pas communes sur une machine à fort potentiel.

Liens Partenaires