Essai publié le

Essai Triumph Speed Triple R 2016 - Une mise à jour sérieuse pour le roadster à succès [page 3]

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de A. Barbanti & M. Cavadini

Pages

Calafat, nous voici ! Faites chauffer la gomme !

Le circuit de Calafat est un petit circuit de 3.250 kilomètres en bord de mer, à quelques kilomètres de Tarragone. Apprécié pour ses enchaînements de virages (22 au total!), il s’inscrit parmi les circuits très techniques. On n’y atteint pas des vitesses très élevées, mais il demande pas mal d’efforts physiques.

A peine arrivés dans l’enceinte du circuit qu’on nous kidnappe nos motos d’essai pour chausser leurs Pirelli Diablo Supercorsa de couvertures chauffantes.

Le temps d’avaler une salade verte et une part d’une côte de boeuf grillée au feu de bois, nous sommes prêts à attaquer la piste. Des protéines et de l’énergie, il en faudra ! On chevauche nos montures et on suit notre guide qui nous fera découvrir le tracé. Une brève ligne droite qui laisse à peine le temps d’user du cinquième rapport jusqu’à 230km/h, des virages qui se referment, d’autres qui s’ouvrent, des enchaînements rapides, … il y en a pour tous les goûts, mais surtout de quoi mettre la Speed Triple R dans tous ses états.

Il n’a fallu que quelques tours pour mémoriser le circuit, mais pas suffisamment pour adopter les trajectoires idéales.

Durant l’exercice, la Speed Triple R se montre bonne élève et facile à emmener d’un virage à l’autre. Montée sur ses suspensions Öhlins, elle est imperturbable ; c’est particulièrement en virage qu’on remarque la qualité de la suspension lorsqu’on passe sur les déformations de l’asphalte alors que la moto est plein angle.

Cependant, dans les enchaînements rapides, l’excellente stabilité que nous évoquions est au détriment de la vivacité. Pas que l’Anglaise n’est pas maniable, de loin pas, mais plutôt qu’elle demande à être travaillée pour la pousser dans ses derniers retranchements. Elle s'avère efficace, pour autant que nous adoptions une conduite musclée.

Les aficionados de la puissance seront déçus d’avance en consultant la seule fiche technique. Détrompez-vous, les 140cv, aidés par le couple généreux du trois-cylindres, sont bien nés et catapultent généreusement la Speed Triple R ! Plus ne semble pas nécessaire ! Et pour compléter l'ambiance sonore, sans même parler d'ergonomie et de confort de pilotage, on se servirait encore une fois volontiers d'un quickshifter, surtout sur piste.

Quant aux technologies embarquées, elles sont un atout sécuritaire non négligeable. Notre passage sur circuit a été l’occasion de découvrir la manière dont travaillent le contrôle de traction et l’ABS en fonction du mode de conduite choisi. Lorsque l'on peut ouvrir gaz en grand à chaque sortie de virage sans se soucier de la motricité, le contrôle de traction gérant discrètement et efficacement, on peut parler d’une certaine jouissance. De même que piler sur les freins tel un goret sans risquer de perdre le contrôle de la roue avant… Toujours à la limite du décrochage, on sait que l’électronique gère.

Sur piste, la Speed Triple R est une moto facile : un moteur linéaire, une partie-cycle parfaitement réglée qui conjugue stabilité et vivacité, un freinage puissant et facilement dosable, ... À son guidon, hormis quelques coups de reins pour balancer la moto dans les chicanes, on a tout le loisir de se concentrer sur la trajectoire idéale et sur son pilotage.

Conclusion :

La Triumph Speed Triple R millésime 2016 n’est pas une vraie nouveauté en soi, elle est dans les faits une (très) sérieuse mise à jour d’un modèle à succès. Au top, c’est sans gêne que nous le déclarons ! Les ingénieurs d’Hinckley ont trouvé le parfait compromis entre sportivité, confort, héritage, modernité et noblesse.

Et finalement, son trois-cylindres est unique en son genre, de même que son design façon bad-boy en costard cravatte et chaussure de sport. Vous voyez le genre ?

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Son moteur
+
Sa partie-cycle
+
Son look
+
Son prix pour le moins attractif
On a moins aimé :
-
Un peu lourde sur la balance

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Triumph
Modèle :
Speed Triple R
Année :
2016
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Trois-cylindres, 4 temps, 12 valves, D.O.H.C.
Cylindrée :
1050 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique séquentielle multipoint avec injection d’air forcé
Performances
Puissance max. :
140 ch à 9'500 tr/min
Couple max. :
112 Nm à 7'850 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile anti-dribble
Partie Cycle
Châssis :
Double tube en aluminium
Suspension AV :
Fourche inversée de 43 mm Öhlins NIX30, réglages en compression, en détente et précharge
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Mono-amortisseur Öhlins TTX36 double tube, réglages en compression, en détente et précharge
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
190/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque flotant Ø 320mm et étriers Brembo monobloc 4 pistons (ABS déconnectable)
Frein AR :
Simple disque Ø 255 mm, étrier flottant Brembo à deux pistons (ABS déconnectable)
Dimensions
Longueur :
2'075 mm
Empattement :
1'435 mm
Largeur :
780 mm
Hauteur de selle :
825 mm
Selle basse en option
Poids à sec :
192 kg
Réservoir :
15.5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Matt Graphite
 
Crystal White
Catalogue
Prix de vente :
CHF 15'200.-
+ CHF 160.- de frais de transport
En ligne :

Plus d'articles Moto

Ducati Multistrada 1260 Enduro 2019 - Au-delà des frontières
Après le teasing lâché hier par la firme de Bologne, voici celle qui est concernée : la Multistrada 1260 Enduro qui selon le constructeur est la routère la plus aboutie jamais commercialisée par Ducati.
Sortie AcidTracks 2018 à Vaison Piste - Les photos sont là !!
La dernière sortie de la saison 2018 des Acidtracks s'est déroulée sur le tracé tortueux et physique de Vaison Piste les 6 et 7 octobre dernier.
Kawasaki Ninja ZX-6R 2019 - Ne soyez pas déçus !
La Kawasaki Ninja ZX-6R revient en 2019, avec quelques nouveautés pour augmenter ses facultés à affronter la route.
Une nouvelle Ducati arrive demain !
On sait la marque italienne douée en matière de teasing. Cette fois-ci, peu d’infos, si ce n’est une photo…
Triumph Daytona 765 par Kardesign - Et pourquoi pas ?
A ce jour, Triumph dément encore l'arrivée prochaine ou le soupçon d'une idée de pouvoir concevoir une Daytona sur la base du châssis de l'excellente Street Triple 765. 
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.

Recherche

Hot news !

Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.
Essai Dunlop Sportsmart TT - Compromis radical
Pour combler son offre su rue créneau des pneus sportif, Dunlop a pris tout le meilleur de son D213 GP Pro pour le placer dans un pneu vraiment polyvalent.
Des nouvelles sportives chez BMW en 2019 - S1000RR, S675RR et G310RR ?
Il semblerait que pas moins de 9 nouveaux modèles soient au programme chez BMW pour 2019.
Essai Husqvarna Svartpilen 401 - Petite machine, grandes aventures
Surprenante et attachante, la Svartpilen propose la vision d'une moto de route selon Husqvarna dans une version accessible à tous. Récit d'aventures pas communes sur une machine à fort potentiel.
Yamaha Ténéré 700 World Raid épisode II - Stéphane Peterhansel à l'assaut des dunes du Maroc
L'épisode I du Yamaha Ténéré 700 World Raid nous avait laissé sur les pistes australiennes. L'épisode II met lui en scène une figure emblématique du Dakar pour Yamaha : Stéphane Peterhansel.

Liens Partenaires