Essai publié le

Essai de l'Indian Scout - "Legend is back" [page 2]

Texte de Gonzo / Photo(s) de Patrick Schneuwly

Pages

On the road :

Ca y est, le moteur est chaud. A bonne température, le moteur grogne au ralenti avec cette sonorité typique des bicylindres en V. Ca broute légèrement et à la moindre sollicitation de la poignée de gaz, ça claque. Superbe !

Je lâche l’embrayage à câble un peu ferme et ma Scout démarre. Le couple délivré par le moteur est étonnant. Il arrive avec force et constance tout en profitant de la souplesse acquise par l’injection. Les premiers tours de roues sont prudents. On essaye de se faire au poids de la moto, à ses dimensions. Mais ça vient vite et les premières accélérations arrivent.

Une des choses à laquelle j’ai eu du mal à m’habituer, c’est le freinage. Bien qu’il soit couplé à un ABS relativement bien paramétré, je l’ai trouvé un peu faible dès le début. De plus, les rétroviseurs retombent systématiquement en position basse malgré mes maintes tentatives de réglages.

Fait étonnant pour la hauteur de la moto et sa garde au sol de 135mm, la Scout permet de prendre de jolis virages avant de frotter les cale-pieds. Le train avant n’est certainement pas étranger à ce sentiment.

Une virée au guidon de l’Indian Scout peut donc avoir plusieurs facettes. On peut se balader tranquillement, au son du moteur. La puissance délivrée par le moulin vous propulsera immédiatement à 100km/h. Et cela restera votre vitesse de croisière, profitant des virages d’un col ou d’une route sinueuse pour faire frotter les cale-pieds. L’autonomie d’un peu moins de 200km vous laissera flotter sur la route pendant quelques heures. Car c’est bien la sensation que l’on a lors d’une virée. On flotte. Mais cela n’empêchera pas la Scout de pousser fort et ce, sur tous les rapports.

Mais on peut aussi pousser plus fort. Attaquer correctement. Même si elle n’est pas prévue pour l’arsouille, elle s’en sort correctement à ce petit jeu. Elle se mue en jouet pour adulte averti. On ne prendra jamais de vitesses faramineuses, position oblige. En revanche, on fera facilement chasser le pneu arrière en sortie de virage alors que le cale-pied intérieur lèchera le bitume.

Le couple présent à tous les étages permet de conduire bas dans les tours et d’accélérer fort pour jouir du couple, ou alors de chercher les haut régimes. Si votre choix se porte sur cette dernière option, il vous faudra faire avec les vibrations qui iront avec. Et attention au freinage. S’il s’est révélé un peu léger pour le "tous les jours", il est clairement en deçà de ce qu’il faut pour élever le rythme... dommage !

Au niveau de la partie-cycle, je n’ai rien trouvé à redire tout pendant que la route était saine. Le train avant donne confiance et emmène la moto de tout son long en une seule et franche fois. En même temps, il devient difficile de rouler au-delà de 120km/h au vu de la position sur la moto. Pas évident de mettre le châssis en défaut à cette vitesse. J’ai réussi à aller plus vite, mais rien d’immense (comparé à une hypersport par exemple). Le comportement routier de la Scout n'a pas pour autant été mis à mal.

En revanche, lorsque la route se dégrade, cela devient digne du rodéo. Les suspensions fermes ne sont pas faites pour du bitume défoncé ou simplement en mauvais état. Ce sont en fait vos lombaires qui feront office d’amortisseurs. Mais l’Indian restera sur la trajectoire que vous lui demanderez quel que soit l’état de la route.

Conclusion :

L’heure étant venue de ramener mon chopper au bercail, on m’explique que le problème rencontré avec les rétros n’a rien d’affolant. Il suffit de renvoyer les composant via la garantie et de les changer. 

J’aurais aimé garder cette Indian un peu plus longtemps. Moi qui ne suis pas habitué à conduire ce genre de moto, j’ai pris un plaisir fou au guidon de l’américaine. Le fait de conduire une moto si authentique a vraiment été une expérience agréable. Pourquoi ne pas passer de ce coté là de la moto un jour où l’autre... c’est une hypothèse largement envisageable.

Si vous êtes intéressé par l’Indian Scout, sachez qu’American Bike a d'ores et déjà reçu la livrée 2016. Cette dernière est en tout point semblable à la 2015 à l’exception des jantes qui sont maintenant polies et que le compteur comporte un indicateur de rapport engagé.

Plus d'infos : American-Bikes-Geneva.ch.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Look
+
Moteur
+
Train avant qui met en confiance
On a moins aimé :
-
Freinage

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Indian
Modèle :
Scout
Année :
2015
Catégorie :
Cruiser
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindre en V
Cylindrée :
1131 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection de carburant en boucle fermée/alésage de 60 mm
Performances
Puissance max. :
100 ch
Couple max. :
98 Nm à 5'900 tr/min
Transmission
Finale :
transmission par courroie
Boîte :
6 rapports
Partie Cycle
Suspension AV :
Fourche télescopique
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Double amortisseur
Débattement AR :
76 mm
Pneu AV :
130 / 90 - 16
Pneu AR :
150 / 80 - 16
Freinage
ABS :
Oui (avant seulement)
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Simple disque de 298 mm avec étrier à 2 pistons
Frein AR :
Simple disque de 298 mm avec étrier à 1 piston
Dimensions
Longueur :
2'311 mm
Empattement :
1'562 mm
Largeur :
NC mm
Hauteur de selle :
635 mm
Poids à sec :
244 kg
Poids total :
253 kg
Réservoir :
12,1 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Thuder Black
 
Indian Motorcycle Red
 
Silver Smoke
 
Thunder Black Smoke
Catalogue
Prix de vente :
CHF 15'990.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Suzuki serait en train de travailler sur une GSX-R300
Les petites sportives ont le vent en poupe, notamment grâce au championnat Supersport 300 où les R3, Ninja 400 et autres RC 390 R se taillent la part du lion. Or, Suzuki entent apparemment revoir sa petite GSX-R.
Triumph Thruxton R "Martini Racing" by Hess Motorrad AG
Chez Hess Motorrad à Ostermundigen (BE), on sait magnifier les motos pourtant déjà très belles d'origine pour certaines. Nous pensons notamment à la Triumph Thruxton R.
Un chauffard trahi par sa vidéo postée il y a un an sur Facebook
Un motard allemand résidant à Zürich a été trahi pas sa vidéo postée il y a un an sur le groupe Swiss Race-Community sur Facebook le montrant rouler à près de 300km/h sur route ouverte.
MV Agusta de retour en Moto2 avec Forward Racing
Après bientôt 42 ans d'absence, MV Agusta fera son retour l'an prochain en Grand Prix, en collaboration avec l'équipe Forward Racing pour 4 saisons de Moto2.
Yamaha dépose un brevet pour une V-Max à trois roues
On se doute bien que la nouvelle Yamaha Nikken dont les réservations viennent d'ouvrir ne restera pas sans suite. Voici un premier indice avec le dépôt d'un brevet pour une V-Max dotée de trois roues.
Le système de réservation en ligne de la Yamaha NIKEN est désormais disponible
Le système de réservation en ligne de la NIKEN 2018 est désormais disponible

Recherche

Hot news !

La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.
KTM 690 Enduro et SMC R – Elles reviennent !
On les aimait mais la norme Euro4 les a bannies. Rassurez-vous, les Katoches 690 Enduro et SMC R reviennent ! Merci à MCN pour ces clichés.
Honda RVF 1000 V4 – Young Machine est certain qu'une sportive V4 arrivera
Nos confrères japonais de Young Machine sont certains qu'elle finira par arriver, mais de qui parle-t-on ? De la Honda sportive dotée d'un V4 qui doit prendre la suite des mythiques RC30 et RC45.

Liens Partenaires