Essai publié le

Essai de la KTM 390 Duke - Je crois qu'elle veut ma peau [page 2]

Texte de Patrick Schneuwly

Pages

A l'accélération, la 390 sait se montrer vive. J'en aurais aimé plus, mais pour un moulin si petit, c'est honorable. Sans jouer de l'embrayage, j'ai réussi à délester l'avant, preuve que le couple disponible vers 6'500 tours/minutes est suffisant pour s'amuser. Pour faire chanter les 375 cm3, vous devrez cependant attendre le silencieux Akrapovic. Quand on sait le bruit que peut faire une Enduro KTM, je peine à croire que Mattighofen ne pouvait pas concevoir un échappement d'origine mélodieux et homologué.

Malgré les économies faites à tous les niveaux, ce sont des suspensions WP qui équipent toutes les petites Duke. Comme Kiska, cette marque dépend de KTM, il est donc normal de retrouver ses produits sur un grand nombre de modèles. Vous pouvez arrêter de rêver, c'est tout de même le bas de gamme dépourvu de tout réglage (sauf la précontrainte pour l'amortisseur) qui se retrouve sur la 390 Duke.

Le réglage de la fourche est optimal pour allier confort de conduite et précision du train avant. L'amortisseur me semble quant à lui un peu raide, presque tape-cul. Il en restera pas moins stable en courbe sur une grande plage de vitesse. Tant mieux, car c'est là qu'on s'amuse le plus avec le roadster mid-size !

Avec son agilité déconcertante, la Duke se jette de virage en virage à l'assaut du point de corde. Et selon KTM, livrer cette moto avec les mêmes pneus indiens que la 200 n'était pas envisageable. C'est pour cette raison qu'ils ont misé sur des gommes Pirelli Rosso II, mieux adaptées compte tenu de l'augmentation de puissance. Elles ont d'ailleurs démontré un grip satisfaisant sur une chaussée légèrement humide, une température ambiante assez fraîche et un temps de chauffe réduit.

Dans une épingle au quasi-ralenti en deuxième, le monocylindre a encore assez de couple pour reprendre et monter en régime rapidement : un régal. Mais ne tardez pas non plus à changer de rapport, car le rupteur accompagné de sa shift-light interviendra bien avant la fin du baregraphe sur le compte-tour ! Avant 10'000tr/min, c'est terminé, alors que 14'000 tr/min est indiqué.

Quelques mots au sujet de la boîte de vitesses. Le sélecteur manque de précision alors que l'embrayage est très ferme pour une moto si petite. Les premiers rapports sont bien étagés et permettent déjà d'atteindre 105 km/h en fond de troisième. Les quatrième et cinquième vitesses assurent une bonne continuité. Enfin, la sixième aurait gagné à être plus longue pour privilégier la vitesse max, alors que dans l'état actuel des choses, c'est la reprise qui est meilleure..

Quel que soit le roadster, la prise au vent transformera tous vos passages sur une voie rapide en épreuve contre la nature. La KTM 390 Duke n'échappe pas à cette règle car derrière le micro déflecteur d'air, c'est votre buste et votre tête qui vous ralentiront. Ceci dit en passant, à allure légale sur autoroute suisse, le bruit du monocylindre est tout à fait supportable. Au-delà des 120 km/h, c'est une autre histoire.

Grâce à son petit rayon de braquage et ses grandes roues, le petit roadster autrichien se faufile comme un scooter en ville. De plus, son poids plume ne vous fera pas craindre de perdre votre équilibre dans une manoeuvre et facilitera toutes les manipulations moteur éteint.

Quand on descend de la 390 Duke, on est forcé de constater qu'on en a pour son argent. Vendue CHF 5'790.- en concession, n'importe qui y trouvera son compte. J'ai moi-même pensé à en acheter une, simplement pour son côté jouet ultra-ludique. De plus, son look voyant et décalé me plaît beaucoup. Même pour un budget serré qui doit encore passer par un bridage, la KTM est avantageuse. Reste que la petite réclamera d'aller au garage tous les 7000 km, en plus du passage règlementaire au bout des premiers 1000 km.

Merci au garage Basset Motos pour le prêt de leur moto de démonstration qui m'a permis d'illustrer cet essai.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Les jantes oranges qui tuent
+
Monte pneumatique plus sérieuse que la 200
+
ABS très performant
+
La moto dans son ensemble, simplement amusante
On a moins aimé :
-
Selon la taille et les appuis, les cales-pieds se rabattent
-
Selle en bois
-
Service tous les 7000km, c'est peu

Fiche technique

Véhicule
Marque :
KTM
Modèle :
390 Duke
Année :
2013
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
Monocylindre 4-temps
Cylindrée :
373.2 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
44 ch à 9500 tr/min
Couple max. :
35 Nm
Transmission
Finale :
Par chaîne X-Ring
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile, commande mécanique
Partie Cycle
Châssis :
Cadre en treillis en tubes d'acier au chrome molybdène, poudré
Suspension AV :
WP Suspension Up Side Down
Course AV :
150 mm
Suspension AR :
WP Monoshock
Débattement AR :
150 mm
Pneu AV :
110/70 ZR 17
Pneu AR :
150/60 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Frein à disque avec étrier de frein quadruple piston, ø300 mm
Frein AR :
Frein à disque avec étrier à un piston, disque de frein de type « flottant », ø230
Dimensions
Empattement :
1'367 mm
Hauteur de selle :
800 mm
Poids à sec :
139 kg
Réservoir :
11 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Blanc
 
Noir
Catalogue
Prix de vente :
CHF 5'790.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Bonnie & Klyde sur les routes de l’est - Interview de ces deux aventuriers « On the road » !
Il y a quelques semaines, Amaia et Marvin sont partis en direction de l’est avec leurs fidèles destriers Bonnie & Klyde. Où sont-ils et qu’ont-ils vécu ?
Comparatif gros roadsters - Adrénaline en tube! Kawasaki Z1000R Edition vs Triumph Speed Triple RS vs Ducati Monster 1200 S vs Yamaha MT-10
Quatre roadsters sportifs pour quatre philosophies nettement différentes : c'est le ratio équilibré d'un comparatif riche en sensations réalisé par la rédaction, qui aura mis en avant les qualités de chaque machine... et l'éternelle niaiserie des essayeurs.
Travis Pastrana bat deux records d’Evel Knievel
Dimanche dernier, lors d’une soirée « Evel Live » organisée par Nitro Circus, Travis Pastrana a réalisé trois des sauts du célèbre cascadeur américain et battu deux de ses records.
Lightech donne de la couleur et allège la Suzuki GSX-R 1000
Le spécialiste italien de l'accessoire racing et tuning Lightech, s'est penché sur la nouvelle Suzuki GSX-R 1000, et lui offre désormais un programme complet afin de l'habiller comme il se doit.
BMW F750/850 GS - Un rappel de masse s'impose
Livraisons interrompues et rappel des modèles déjà livrés avec interdiction de dépasser les 1'200 kilomètres au compteur. Le fabricant bavarois indique un problème au niveau du moteur et l'usure prématurée d'un des composants.
Ducati Diavel 1260 - Annoncée comme plus sportive !
La Ducati Diavel fait peau neuve pour 2019. Une nette évolution est à prévoir, avec notamment le nouveau moteur 1260, celui équipant la X-Diavel.

Recherche

Hot news !

Yamaha Ténéré 700 World Raid épisode II - Stéphane Peterhansel à l'assaut des dunes du Maroc
L'épisode I du Yamaha Ténéré 700 World Raid nous avait laissé sur les pistes australiennes. L'épisode II met lui en scène une figure emblématique du Dakar pour Yamaha : Stéphane Peterhansel.
La KTM 390 Adventure surprise lors d'un roulage
L'arrivée du petit trail routier 390 Adventure avait déjà été annoncée par KTM, la voici maintenant en pleine phase de test.
La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.

Liens Partenaires