Essai publié le

Essai sur route de la Kawasaki Ninja H2 - Quel monstre !

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de F. Venturini / Avec la collaboration de Patrick "Oh puta*n !"
Imprimer cet article

S'il y a une moto qui a fait le buzz durant l'hiver 2014-2015, c'est bien la Kawasaki Ninja H2 ! Kawasaki a usé du teasing (procédé marketing consistant à dévoiler petit à petit un nouveau produit) pour introduire sur le marché son nouveau missile sol-sol. La Ninja H2 est une vitrine technologique à elle seule et représente tout le savoir-faire du groupe Kawasaki.

Nos deux photographes, Flavio et Patrick, n'ont pas pu s'empêcher de l'immortaliser sous toutes ses coutures, n'hésitez pas à vous délecter en consultant la galerie de photos en fin d'article !

H2, les plus âgés d'entre nous connaissaient déjà cette appellation. Dans les '70, plus précisément de 1971 à 1975, Kawasaki a produit la 750 H2 Mach IV, une évolution de la très connue 500 Mach III. Les chiffres, pour l'époque, étaient déjà évocateurs de performances. Le trois-cylindres 2-temps de 748cc développait 74cv à près de 7'000tr/min et propulsait la 750 H2 à plus de 200km/h. Quarante années après l'arrêt de sa production, voici que la firme d'Akashi remet le couvert et développe une moto complètement hors du commun, à l'image de son ancêtre. Esthétiquement comme technologiquement, on pourrait la décrire des heures durant.

A en croire les nombreux teasers qui ont agrémenté les prémisses de sa présentation, Kawasaki aurait fait appel à tous les corps de métier qui composent le groupe Kawasaki Heavy Industries. De l'aéronautique à l'industrie des turbines à gaz, en passant par le génie motoriste, la Ninja H2 est un concentré de technologies.

Oubliez vos acquis, parlons esthétisque !

Avant même qu'on la détaille, c'est son design qui interpelle ! Contrairement à toutes les supersportives, la Ninja H2 adopte une ligne favorisant l'évolution à (très) grande vitesse, minimisant ainsi la résistance à l'air pour permettre une vitesse maximale inavouable. Il faut rappeler que la Ninja H2 est une version civilisée, mais surtout légalisée pour la conduite sur route, de l'extrême Ninja H2R dont le moteur délivre 326cv et dont le carénage est fait de carbone et l'échappement de titane.

Unique sous tous les angles, son design partage les avis. Il y a ceux qui s'en délectent et ceux qui n'y voient qu'une oeuvre d'art dont les lignes sont dictées par les lois de la mécanique des fluides. Pour parfaire le tableau, Kawasaki l'a estampillée du fameux "River Mark", le logo originel de Kawasaki Heavy Industries utilisé par la suite pour les modèles d'exception.

En outre, la peinture noire métallisée à effet miroir contrastant avec le vert pailleté du châssis treillis en acier (oui, Akashi a bien adopté le cadre treillis) réhausse encore le look général de la moto.

Et, nouveauté chez Kawasaki, c'est l'adoption d'un monobras oscillant, qui ceci dit en passant, met en valeur le design exclusif de la jante en alu forgé.

Toujours au sujet de l'esthétisme, on remarque que la Ninja H2 n'est proposée qu'avec une selle monoplace, la priorité étant donnée au plaisir de l'accélération et de la vitesse de pointe.

Pour affirmer visuellement ses prétentions, la Ninja H2 arbore un phare sous forme de projecteur lenticulaire à LED ; un seul phare assure les fonctions feux de croisement et feux longue portée et les feux de position, à LED également, prennent place de part et d'autre de la lentille.

Du grand art façon pays du Soleil-Levant avec des lignes tirées et taillées à la serpe, bien différent des standards transalpins là où les lignes sont faites de courbes tout en sensualité. Avec la Ninja H2, on ouvre les portes de la science-fonction.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Motorisation de folie !
+
Equipement technologique
+
Exclusivité, unique en son genre
+
Image
On a moins aimé :
-
Réponse sensible du moteur à la poignée des gaz
-
Quickshifter "viril" (manque de douceur)
-
Pilotage exigeant

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Kawasaki
Modèle :
Ninja H2
Année :
2015
Catégorie :
Supersport
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne
Cylindrée :
998 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
Injection Ø 50 mm x 4 avec double injecteurs
Performances
Puissance max. :
210 ch à 11'000 tr/min
Couple max. :
134 Nm à 10'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports, de type dog-ring
Embrayage :
Multidisque en bain d’huile, à commande manuelle
Partie Cycle
Châssis :
Châssis trellis acier avec platine de bras oscillant
Suspension AV :
Fourche inversée de 43 mm, réglage en compression et en détente, réglage de précharge et ressorts additionnels
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Nouvelle suspension Uni-Track, amortisseur à gaz avec réservoir. Ressort de détente. Réglage en compression lente et rapide. Réglage en détente et précharge du ressort
Débattement AR :
135 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
200/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque semi-flottant de 330 mm. Étrier: deux étriers à montage radial et 4 pistons opposés
Frein AR :
Simple disque de 250 mm. Etrier à 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'085 mm
Empattement :
1'455 mm
Largeur :
770 mm
Hauteur de selle :
825 mm
Poids total :
238 kg
Réservoir :
17 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Noir brillant à reflet miroir (Mirror Coated Black)
Catalogue
Prix de vente :
CHF 28'490.-
Euro Bonus inclus : CHF 26'500.-
En ligne :
Garages :
 

Plus d'articles Moto

Les Petronas FP1 arriveront peut être (enfin…) sur le marché
Ceux qui suivaient le WSBK au début des années 2000 se souviennent de ces machines aux couleurs flashy alignées par l'ancien champion du monde Carl Fogarty : les Petronas FP1.
29ème Trial de Noël – Ce samedi 15 décembre à Bassecourt
Le désormais traditionnel Trial de Noël reprendra ses quartiers pour la 29ème fois à Bassecourt (JU) le samedi 15 décembre avec un plateau exceptionnel.
Singer GP - Elle est prête à en (dé)coudre
Tout le monde connaît la fameuse marque Singer connue pour ses machines à coudre qui pour certaines valent aujourd’hui quelques sous, mais en voici une qui…roule !
Motorex Academy - Une académie de motocross pour les jeunes de 10 à 25 ans
MOTOREX répond à la demande croissante dans le domaine du Motocross en mettant sur pied la MOTOREX ACADEMY, un programme destiné à tous les jeunes pilotes de Motocross du pays.
Le rouge Ducati pourrait passer au orange KTM selon Stefan Pierer
La marque Autrichienne de Mattighofen ne cesse de progresser en Europe, à tel point que son patron, Stefan Pierer, ne cache plus ses ambitions pour les années futures et annonce clairement la nouvelle couleur qui l'intéresserait.
Can-Am Ryker, un trois-roues à prix d'ami !
Après plusieurs années à ne parler que de la famille Spyder, le Canadien Can-Am débarque avec le Ryker, un trois-roues qui vaut toute notre attention.

Recherche

Hot news !

Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.

Liens Partenaires