Essai publié le

Essai BMW F800R 2015 - Le petit roadster sportif de la marque à l’hélice [page 2]

Texte de Marc / Photo(s) de Patrick Schneuwly

Pages

Mon modèle d’essai était également muni des valises disponibles en option. Celles-ci sont relativement bien intégrées à la ligne de la F800R et leur manipulation, que ce soit pour l’ouverture-fermeture ou alors pour les enlever, est des plus aisée. Tout se fait avec la clé de contact. Une fois les valises ôtées, la moto retrouve une ligne plus fine et plus sportive.

Je ne vais pas vous cacher que le seul bémol avec la F800R sera arrivé pour moi lors de son démarrage. En effet, la sonorité du twin n’est pas des plus flatteuse et est propre à BMW, aucun autre bicylindre produisant ce son. En fait, il manque un peu de caractère sonore.

La ville me permet de constater que le travail sur les deux premiers rapports raccourcis permet de bonne relance et le creux entre le deuxième et le troisième rapport n’est pas trop long. En plus, dans le flot de la circulation, il est aisé de repartir sur le couple, le twin se montrant volontaire et souple. Bien que mon modèle d’essai affichait moins de 1’000km au compteur, la boîte de vitesses, pas encore complètement rodée, est facile, les vitesses passent sans forcer et je n’ai connu aucun faux point mort durant tout l’essai.

Dès 3’000tr/mn, les reprises sont franches et la puissance va crescendo jusqu’à 8’500tr/mn, mais rien ne sert de tirer les rapports plus loin, la puissance stagnant puis chutant. Autant profiter de la large plage d’utilisation sur le couple, d'ailleurs la crête de celui-ci est située à 5'800tr/mn, régime peu élevé pour cette cylindrée. Même sur les routes de campagne, je me contente de rouler sur le milieu de la courbe de régime tant le twin est volontaire et permet des relances musclées.

Le grand avantage de ne pas tirer sans cesse sur le moteur pour rouler est tout d’abord d’abaisser la consommation. En effet, moins un moteur tourne vite, moins il consomme. Cela permet également, surtout lors de roulage en duo, de ne pas avoir d’à-coups moteur et ainsi le passager pourra voyager en tout confort.

Je ferais également une remarque vu que j’aborde le thème du duo, mon sac de sable habituel m’a signalé que la protection du silencieux était un tantinet gênante car juste sous le talon du pied gauche. Il faut un peu avancer le pied pour ne pas la sentir.
Ce qui m’a le plus bluffé sur le réseau secondaire est le châssis de la F800R, rares sont les motos à être aussi précises. La BMW va là où le regard va et est d’une stabilité exemplaire une fois sur l’angle. On sent que l’apport de la fourche inversée est des plus bénéfiques. Sur un col, la F800R est capable d’en remontrer à bien des sportives de plus forte cylindrée et ce dans un confort sans égal.

Les suspensions travaillent de concert et ce quel que soit le mode ESA choisi. Ce dernier d’ailleurs n’agit que sur l’amortisseur, la fourche n’étant pas touchée. On sent par contre très bien la différence entre le mode confort, normal ou encore sport. Personnellement, je suis resté la plupart du temps sur le setting normal et en sélectionnant le mode "dynamique" qui permet à l’amortisseur de réagir en temps réel.

Surtout que, deuxième surprise, le freinage, bien que n’étant pas muni des derniers étriers Brembo monoblocs, est d’une puissance redoutable, aux standards BMW. Nul besoin de tirer comme un sourd sur le levier, le freinage à deux, voire un doigt, est largement suffisant pour stopper net la BMW. L’ABS très efficace veille au grain, on pourra juste lui reprocher d’être un peu trop présent à l’attaque, surtout à l’arrière.

Avec son petit saute-vent, la F800R est à même d’affronter l’autoroute sur laquelle son twin ronronne tranquillement sur le sixième rapport, et es dépassements ne posent pas de problème, le twin reprenant allègrement.

En résumé, avec son châssis facile, son moteur volontaire mais facilement maîtrisable, la BMW F800R ABS est une excellente entrée de gamme qui ravira autant celui qui veut rouler à moindre frais que les débutants, voire les débutantes. Il est vrai qu’avec son prix à peine supérieur à CHF 10’000.-, sans les options, c’est presque cadeau et cela permet de rentrer dans le monde BMW.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le châssis
+
Le freinage
+
La maniabilité
On a moins aimé :
-
La bande son
-
L'ABS en mode sportif

Fiche technique

Véhicule
Marque :
BMW
Modèle :
F800R ABS
Année :
2015
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
Bicylindres 4-temps, double ACT et 8 soupapes
Cylindrée :
798 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
90 ch à 8'000 tr/min
Couple max. :
86 Nm à 5'800 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne avec absorbeur de chocs dans le moyeu arrière
Boîte :
6 rapports à crabots
Embrayage :
Multidisque en bain d'huile à commande hydraulique
Partie Cycle
Châssis :
Périmétrique en alumimium
Suspension AV :
Fourche Upside-down
Course AV :
125mm mm
Suspension AR :
Monoamortisseur central réglable
Débattement AR :
125 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque flottant 320mm, étriers radiaux à 4 pistons
Frein AR :
Monodisque 265mm, étrier flottant à 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'145 mm
Empattement :
1'526 mm
Largeur :
860 mm
Hauteur de selle :
790 mm
selle basse 770mm, selle haute 820mm
Poids total :
202 kg
Réservoir :
15 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Racingblue metallic matt / Lightwhite uni
 
Lightwhite uni
 
Lightwhite uni / Noir matt
 
Racingblue metallic matt / noir matt
Catalogue
Prix de vente :
CHF 10'550.-
Hors options
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

MV Agusta F4 Claudio Castiglioni – Attention, fracture de la rétine en approche
On sait MV Agusta capable de séries limitées proches de la perfection. Des éditions qui nous font rêver tant par le dessin que par les matériaux utilisés. Et pour cette nouvelle édition, produite en hommage au créateur de la marque de Varèse, la barre a été mise très, très haute… admirez la MV Agusta F4 Claudio!
MotoGP à Motegi – Jorge Lorenzo jette à nouveau l'éponge
Il avait promis d'essayer, mais malheureusement sa blessure au poignet ne lui a pas permis de boucler plus qu'un seul tour du tracé de Motegi, Jorge Lorenzo se voit à nouveau contraint de déclarer forfait pour la course.
Essai KTM 1290 SuperDuke R - La Bête, appellation non usurpée
La référence parmi les streetfighters explosifs, de même que la plus extravagante en termes de design, l’Autrichienne marie les extrêmes sans ménagement.
A Genève plusieurs associations se mobilisent pour la mobilité des deux-roues motorisés
La semane passée, plusieurs associations, dont votre canard en ligne en tant que rapporteur, se sont mobilisées pour discuter du futur de la mobilité des deux-roues motorisés à Genève.
Essai Yamaha R3 "bLU cRU Cup" - Petite machine à rêves
Pour étayer la présentation de son projet de coupe de marque, Yamaha Suisse nous a lâchés sur les R3 préparées de ce futur championnat, sur le rapide tracé du Motorland Aragon. On ne s'est pas fait prier... et on a adoré!
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!

Recherche

Hot news !

La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.
Essai Dunlop Sportsmart TT - Compromis radical
Pour combler son offre su rue créneau des pneus sportif, Dunlop a pris tout le meilleur de son D213 GP Pro pour le placer dans un pneu vraiment polyvalent.
Des nouvelles sportives chez BMW en 2019 - S1000RR, S675RR et G310RR ?
Il semblerait que pas moins de 9 nouveaux modèles soient au programme chez BMW pour 2019.
Essai Husqvarna Svartpilen 401 - Petite machine, grandes aventures
Surprenante et attachante, la Svartpilen propose la vision d'une moto de route selon Husqvarna dans une version accessible à tous. Récit d'aventures pas communes sur une machine à fort potentiel.

Liens Partenaires