Essai publié le

Essai BMW F800R 2015 - Le petit roadster sportif de la marque à l’hélice

Texte de Marc / Photo(s) de Patrick Schneuwly
Imprimer cet article

Après six années d’existence, BMW a complètement revu son petit roadster équipé du twin bicylindre au point que l’on peut presque parler de nouveauté tant la moto a évolué. Nul doute qu'avec les arguments avancés, celle-ci risque de donner du fil à retordre à la concurrence.

BMW est un des constructeurs les plus actifs et le renouvellement actuel de la quasi-totalité de sa gamme bat son plein Après les nouvelles R1200 GS, S1000 R, S1000 RX et la mise-à-jour des S1000RR par exemple, BMW a complètement revu sa "petite" F800R pour 2015.

Commençons par énumérer ce qui se voit le plus, à savoir l’abandon du phare asymétrique pour un élément plus classique qui donne un air plus sportif à la BM. On constate également que la fourche subit une sérieuse cure d’anabolisants en augmentant son diamètre et en passant en inversée afin d'augmenter la rigidité de la machine.

Les freins avant eux aussi sont dopés, les anciens étriers ont été remplacés par des Brembo à fixation radiale toujours dans le but d'améliorer la rigidité. Nul doute, connaissant l’efficacité de l’ABS BMW, que la puissance de ralentissement sera présente surtout vu le poids contenu de la bête avec 202kg avec les pleins.

Les plastiques autour du réservoir évoluent également, on remarque que des entrées d’air forcé font leur apparition juste au-dessus du radiateur, amenant aussi une touche de sportivité au petit roadster.

Voilà pour le visuel, passons maintenant à ce qui se voit moins, tout d’abord au niveau de la partie-cycle avec une selle dont la hauteur a été rabaissée de 10mm pour se situer à 790mm. Il est à noter que cette hauteur peut être soit encore abaissée à 770mm soit rehaussée à 820mm selon votre taille. La position des repose-pieds est aussi modifiée en étant abaissée et déplacée légèrement vers l’avant pour plus de confort.

Le bloc propulseur lui gagne 3cv et passe ainsi à 90cv grâce à une injection remaniée et un échappement revu. Les premier et second rapports sont plus courts pour améliorer la réponse moteur et les accélérations.

Le modèle qui m’a été confié était muni de toutes les options disponibles chez BMW, à savoir la suspension active ESA, celle-ci permet de régler l’amortisseur via un bouton sur le commodo gauche selon trois modes, à savoir confort, normal et sport. J’avais également à ma disposition les poignées chauffantes, les capteurs de pression pour les pneus, les poignées chauffantes, ...

La position de conduite est relaxe, le large guidon permet d’avoir la moto bien en main et toutes les commandes tombent bien sous les mains, bref du BMW quoi ! La vue sur le tableau de bord est excellente, il faut juste s’habituer aux deux écrans analogiques affichants la vitesse et les tours-minutes en mode superposés. Le bloc digital situé à droite indique le niveau de carburant restant (depuis le milieu de plein), la température moteur, le rapport engagé, l’heure et permet de faire défiler une foule d’informations comme les trips, la pression des pneus si vous avez pris l’option, etc.

La selle est accueillante et confortable, en position standard avec mon mètre septante-quatre, je pose allègrement les deux pieds au sol. Mes jambes trouvent bien leur place dans les échancrures du faux réservoir, le vrai étant lui situé sous la selle et son bouchon de remplissage se trouvant sur carénage arrière droit.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Au final...

On a aimé :
+
Le châssis
+
Le freinage
+
La maniabilité
On a moins aimé :
-
La bande son
-
L'ABS en mode sportif

Fiche technique

Véhicule
Marque :
BMW
Modèle :
F800R ABS
Année :
2015
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
Bicylindres 4-temps, double ACT et 8 soupapes
Cylindrée :
798 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
90 ch à 8'000 tr/min
Couple max. :
86 Nm à 5'800 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne avec absorbeur de chocs dans le moyeu arrière
Boîte :
6 rapports à crabots
Embrayage :
Multidisque en bain d'huile à commande hydraulique
Partie Cycle
Châssis :
Périmétrique en alumimium
Suspension AV :
Fourche Upside-down
Course AV :
125mm mm
Suspension AR :
Monoamortisseur central réglable
Débattement AR :
125 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque flottant 320mm, étriers radiaux à 4 pistons
Frein AR :
Monodisque 265mm, étrier flottant à 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'145 mm
Empattement :
1'526 mm
Largeur :
860 mm
Hauteur de selle :
790 mm
selle basse 770mm, selle haute 820mm
Poids total :
202 kg
Réservoir :
15 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Racingblue metallic matt / Lightwhite uni
 
Lightwhite uni
 
Lightwhite uni / Noir matt
 
Racingblue metallic matt / noir matt
Catalogue
Prix de vente :
CHF 10'550.-
Hors options
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

Go North Cape [épisode 2] - Les premiers kilomètres en Norvège
Après quatre jours de voyage, nos compères de la côte vaudoise roulent sur l'asphalte de la Norvège.
Chaos à Massy (Essonne) après un accident de quad
Le 5 mai dernier a eu lieu à Antony (Hauts-de-Seine) un jeune originaire de Massy se tuait en quad après une course-poursuite avec les forces de l'ordre. Hier a eu lieu en représailles un véritable rodéo en ville.
A la rencontre des Dandy Riders dans leur "Usine" à Saint-Raphaël (F)
Amateurs de custom culture - pas celle provenant des US, mais celle arrivée du Japon et popularisé par les Wrenchmonkeys, le Brat style - vous êtes au bon endroit ! Les Gentlemen GVA, ces motards chics roulant en ancienne ou en néo-retro ont reçu une invitation, et non des moindres, pour aller découvrir "l’Usine", un concept store dans le sud de la France, entièrement dédiée à cette culture. Il n’en fallait pas plus pour chevaucher nos montures et répondre positivement à cet appel.
Dark Arts – La Triumph Thruxton R revue par Wenley Andrew
Wenley Andrew, préparateur basé en Australie, s'est attaqué avec un certain succès à la Triumph Thruxton R, le but était de garder le meilleur de ce qui a été créé par Triumph et d'améliorer le reste.
Go North Cape [épisode 1] - De la Suisse à Kiel (D)
Hier, Adrien Salgado et Mathieu Voumard ont mis le cap plein nord. Plus de 1'100 kilomètres parcourus sans embûche.
Hayden renversé à vélo : pronostic vital engagé
Le champion du monde de MotoGP en 2006 a été victime d'un accident de la route alors qu'il s'entraînait à vélo avec un groupe d'amis aux alentours de Rimini.

Recherche

Hot news !

Essai BMW R1200 GS Rallye style - Pas besoin d’être parfaite
La GS c’est l’indétrônable, celle qui se vend toujours bien, année après année. Les concurrentes ne manquent pas, mais l’allemande garde ce je ne sais quoi d’avance sur les autres pour rester au sommet. Avec l’édition Rallye style, on touche volontairement à une moto moins parfaite mais à l’utilisation plus ciblée. Récit d’un essai où j’aurai tout vu.
Vidéo - Quand la moto devient un médicament
Pierre-Alain Uldry s'est intéressé au côté guérisseur de nos chères montures. Par le témoignage de deux motards confrontés à des problèmes de santé importants et leurs répercussions, il met en avant les vertus salvatrices de notre passion.
BMW F850GS – Des photos volées en attendant Milan
Le constructeur bavarois va vraisemblablement effectuer une sérieuse mise à jour sur sa F800 afin de proposer une machine plus concurrentielle face aux Africa Twin et autre Multistrada 950.
Essai Harley-Davidson Street Rod - Dynamique et agile, c’est possible
Avec la Street Rod, Harley-Davidson a revu sa copie : le look est soigné, l’équipement est revu et la moto dans son ensemble est bien une Harley-Davidson.
Essai Aprilia Tuono V4 1100 RR et Factory - Roadster superlatif? C'est ce qu’on verra!
Même si on aimerait plus d’audace de leur part d'Aprilia, le gros V4, ils savent faire et ils continuent de mettre à jour leur sportive et leur roadster avec ce que leur enseigne le MotoGP et le Superbike. Avec des options clairement dédiées à la piste, la Tuono pourrait être le roadster le plus fou de la production actuelle.
Essai Yamaha XSR900 Abarth - Piquée par le Scorpion
Née en MotoGP en 2007, la symbiose entre Yamaha et la marque italienne de voitures sportives Abarth donne pour la première fois naissance à une vraie collaboration. Pour l’occasion, le roadster vintage de Yamaha s’offre une peinture exclusive et quelques accessoires pour seulement 695 exemplaires de celle qui s’appelle la XSR900 Abarth.

Liens Partenaires