Essai publié le

Essai TM SMR 450FI – Totally Machiavelic

Texte de Marc / Photo(s) de Patrick Schneuwly
Imprimer cet article

TM est un artisan italien pour qui tout a commencé en 1976 lorsque deux passionnés de motos et de courses ont décidé de produire leurs propres motos. En 1977, MM. Flenghi et Battistelli quittent leurs emplois respectifs et fondent TM, dont le nom reprend les premières lettres de leurs fils, Thomas et Mirko. La passion qui les animait est toujours présente et la gamme TM est entièrement dévouée au sport.

Venons maintenant à celle qui nous intéresse : la TM SMR 450FI, et pour de pas déroger à la règle, je vous invite à commencer par faire le tour du propriétaire. Autant vous le dire tout de suite, ce paragraphe sera court… très court tant la TM est une machine extrême dépourvue de tout aspects pratique. Pour résumer la SMR est le modèle enduro de chez TM auquel on a greffé les organes externes comme les suspensions et les roues du modèle Supermotard de compétition.

Et, chez TM, on est tellement à l’écoute de ses clients que lors de la commande de la belle, hormis le fait de pouvoir choisir entre une fourche Marzocchi d’origine d’un diamètre déjà respectable de 45mm avec celle en option de 50mm, il vous sera également demandé votre poids afin d’avoir un réglage de suspensions "de base" qui vous convienne au mieux. Vous en connaissez beaucoup qui font ça ?

Bon venons en l’équipement de série, afin d’afficher un poids à sec d’environ 110kg, tout le superflu a été retiré : pas de robinet de réserve sur ce modèle à injection, ni de témoin de réserve d’ailleurs. Le niveau de précieux liquide se vérifie au travers du réservoir transparent. Il y a bien des clignotants, homologation oblige, mais pas de témoin de point mort. Les informations affichées au tableau de bord se cantonnent à la vitesse et un trip, basta ! On est même surpris de trouver des cale-pieds passager, mais ça sera uniquement pour du dépannage. Il y a tout de même un commodo qui permet d’avoir deux cartographies moteur.

En détaillant de plus près la bête, je me rends compte de la richesse de l’équipement de série : disques Waves Braking, étrier Brembo radial pour l’avant. Ça continue à sentir le sport... D’autant plus que le côté artisanal ressort d’un peu partout. En observant le châssis périmétrique en aluminium, on voit sur les très belles parties taillées dans la masse que les traces de fraise sont encore là. Les soudures sont très belles mais non polies. Personnellement, ça me plaît ce côté "pas grande série". Au moins, vous êtes sûrs de ne pas en croiser cinq autres au prochain feu rouge, autant se démarquer. Et que dire des jantes anodisées bleu.

La mise en route de l’engin est aisée grâce au démarreur électrique et en cas de défaillance de celui-ci, ou pour se la jouer sport, un kick est présent. Une fois de mono allumé, il est marrant de voir la moto se déplacer sur la béquille latérale, le mono vit, ça sent le sport et les watts !

Bon bah voilà, maintenant il faut y aller !

Première, petite "cirade" de l’embrayage et en route. La TM démontre tout de suite que malgré une une cylindrée de 450cc, il suffit d’avoir peu de kilos à tracter pour rouler fort. Le mono ne cogne pas trop dans les bas régimes, même si ce n’est pas sa tasse de Chianti, et fait preuve d’une allonge incroyable (euh, Alex, je te promets que j’ai attendu qu’il soit chaud avant d’essayer de trouver un rupteur). La boîte de vitesses a été taillée dans un pot de Nutella, les rapports passent sans effort à la volée, presque comme si la moto était équipée d’un shifter, ce qui n’est pas le cas. Le verrouillage est net et précis et je ne suis jamais tombé sur un faux point mort. Bien que la fiche technique ne mentionne pas la puissance du mono, on peut facilement établir que celle-ci doit être proche de la soixantaine de chevaux tant le moteur démontre de la santé.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
La qualité des périphériques
+
Le moteur explosif
+
Le poids
On a moins aimé :
-
Ne pas l'avoir dans le garage
-
Les aspects pratiques (mais on ne l'achète pas pour ça)

Fiche technique

Véhicule
Marque :
TM
Modèle :
SMR 450FI
Année :
2014
Catégorie :
Supermotard
Moteur
Type :
Monocylindre 4-temps, double ACT, 4 soupapes
Cylindrée :
449 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
60 ch
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
5 rapports
Embrayage :
Multidisque en bain d'huile commande hydraulique
Partie Cycle
Châssis :
Périmétrique en aluminium
Suspension AV :
Fourche inversée Marzocchi 45mm
Suspension AR :
Sachs
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
150/60 ZR 17
Freinage
Frein AV :
Disque Braking 320mm, étrier Brembo radial 4 pistons
Frein AR :
Disque Braking 240mm, étrier Nissin
Dimensions
Empattement :
Court mm
Largeur :
Short mm
Hauteur de selle :
Pas trop mm
Poids à sec :
110 kg
Coloris disponibles
Coloris :
blanc/bleu
Catalogue
Prix de vente :
CHF 12'400.-

Plus d'articles Moto

Norton 650 – La première à arriver sur le marché sera un Scrambler
La prochaine Norton à arriver sur le marché devrait être une 650cc bicylindre avec un look roadster vintage dans la tendance du dessin fourni par MotoFire.
Yamaha XJR 1300 VR 46 Flat Track "Mya" by Rodolfo Frascoli
Le designer italien Rodolfo Frascoli, qui est établi à Milan, nous livre ici une réalisation sur base de Yamaha XJR 1300 et qui a comme thème Valentino Rossi ainsi que le Flat Track.
EICMA 2017 - MV Agusta présente une Dragster 800 RR entièrement revue
Après le modèle RC, pour Reparto Corse, c'est le modèle RR de la MV Agusta Dragster, qui est souvent qualifiée de plus beau roadster de production, d'être revue.
Livre - Magadan "Seul à moto jusqu'au bout de la Sibérie" par Kim Hoang
Les Editions de l'Aire, viennent de publier un ouvrage qui force le respect. Celui d'un homme, Kim Hoang, qui part à l'aventure, et non des moindres, puisqu'il s'en va au bout de la Sibérie.
Kawasaki - Première exclusive de la Z900RS et Z900RS Café
Les Kawasaki Z900RS et Z900RS Café ont fait battre votre cœur ? Assurez-vous une place à la "Z Night" !
Tissot dévoile sa collection T-Race MotoGP 2018
Le fabricant de montres suisses Tissot a choisi le dernier week-end du championnat 2017 pour lever le voile sur sa nouvelle collection T-Race MotoGP 2018.

Recherche

Hot news !

EICMA 2017 - KTM 790 DUKE - Le chaînon manquant dans la gamme des jouets autrichiens
Cette toute nouvelle KTM 790 DUKE arrive avec du lourd, dont une esthétique qui n'est pas sans rappeler la tonitruante 1290 SuperDuke.
EICMA 2017 – Kawasaki H2 SX – Superchargez votre journée
Kawasaki vient de lever le voile sur la nouvelle routière compressée qui portera très logiquement le nom de H2 SX. Avec elle vous pourrez voyager loin et vite !
EICMA 2017 - Ducati Scrambler 1100 - Il y aura 3 versions.
En marge de la très médiatique Panigale V4 Stradale, Ducati a présenté un autre modèle qui devrait rencontrer un fort succès vu celui de sa petite soeur, la Ducati Scrambler 1100 était des plus attendus et nous aurons 3 versions : standard, spécial et sport.
EICMA 2017 - Ducati Panigale V4 - Les photos et les infos
Ducati vient de lever le voile sur sa toute nouvelle Supersport, la Desmosedici Stradale V4.
Ducati Scrambler 1100 - Les premières photos dévoilées
L’événement médiatique pour Ducati au salon EICMA de Milan sera la présentation de la Panigale V4 mais il ne faudra pas oublier l’arrivée de la grande soeur de la famille Scrambler : la 1100.
Essai KTM 790 Duke Prototype - Combler la brèche
Premier essai d’un modèle de pré-production de de la nouvelle KTM 790 Duke attendue le 7 novembre au salon de EICMA de Milan.

Liens Partenaires