Essai publié le

Aprilia Caponord 2013 - Une Italienne sportive à vocation touring [page 2]

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Céline Donzé et Flavio Venturini

Pages

Quelques kilomètres plus tard, la sortie d'autoroute. Il suffit de tomber les rapports un à un pour que la moto ralentisse accompagnée du "ronron" agréable du twin. Le frein-moteur est important et permet de freiner la moto sans devoir systématiquement user la commande de freins.

Il est temps de s'attaquer aux virages, terrain de prédilection de la belle Italienne. Bien qu’elle soit conçue pour tailler de longues distances, il ne faut pas oublier que les gênes de la Dorsoduro l’habitent. Tirer sur l’embrayage, tomber deux à trois rapports, se trouver dans la fourchette de régime optimal, ouvrir les gaz en grand, … sous le casque, c’est un grand sourire assuré !

Il suffit d’approcher le premier virage pour constater que le freinage est à l’italienne, puissant et d’une précision chirurgicale. L’attaque est excellente, tout comme la progressivité et donc le feeling. C’est sans surprise que les étriers de freins Brembo assurent leur prestation avec brio !

Au moment de la jeter dans le virage, on se rend compte que la Caponord n’est pas une sportive ultra vive. Tout en rondeur et en douceur, c’est le large guidon qui impose les trajectoires. Elle n’apprécie pas les brutalités. Au contraire, elle préfère les belles trajectoires. Une légère pression sur le guidon et le regard fait le reste. Les Dunlop Qualifer II lui confèrent une belle stabilité sur l’angle. Et le moment venu, leur excellent grip assure la relance et gère sans broncher l’avalanche de couple du twin. Les motards les plus téméraires s’amuseront à dessiner des bananes de gomme à chaque sortie de virage… Entre l’efficacité du contrôle de traction et le grip des gommes, même les novices prendront leur pied sans appréhension !


Ce n’est qu’en duo et chargée que la Caponord digère mal les imperfections de la route, et pourtant la suspension était bien réglée en fonction de l’utilisation souhaitée de la moto. Le système de suspension, bien que bardé de technologie et d’électronique, peine à lire la route. En conduite sportive, les courbes au revêtement dégradé ont provoqué le frottement des cale-pieds et surtout des louvoiements guère agréables. Cent vingt kilos de charge sont déjà trop pour les suspensions… Il faut être en solitaire pour apprécier la Caponord !

Sur les longues distances, l’Aprilia est une bonne partenaire. Confortable, performante, facile à rouler, user de la gomme durant tout un week-end, même prolongé, est un exercice agréable que l’on réitérerait plusieurs fois dans l’année. Hormis une consommation en carburant un poil élevée en regard des concurrentes (plus de 6 litres pour 100 kilomètres parcourus), le moteur s’est montré très plaisant à régime stabilisé comme en conduite sportive. Quant au confort général, la Caponord soigne ses occupants sans exagérer. Elle ne renie pas ses origines sportives, ne l’oublions pas !

Dans le cadre d'une utilisation en duo, le passager pourrait regretter l'absence d'un top-case au catalogue des accessoires d'origine. Par contre, la position de conduite, le confort de la selle et la présence de larges poignées de maintien ont largement contribué au plaisir du passager. Aussi, vous remarquerez que le champ de vision est excellent grâce au positionnement surélevé de la selle ; idéal pour anticiper les freinages et autres évènements rencontrés durant le voyage.

Dans tous les cas, cette Aprilia est une moto à essayer si vous cherchez un trail routier de caractère. La Caponord est une Italienne à vocation sportive, c’est sa force !

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Moteur vivant
+
Ambiance sonore
+
Partie-cycle en utilisation solo
+
Freinage
On a moins aimé :
-
Détails de finition
-
Configuration des modes de conduite/chargement peu intuitive
-
Partie-cycle en retrait en utilisation duo

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Aprilia
Modèle :
Caponord
Année :
2013
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindrique en V à 90°, 4 temps, refroidissement liquide, distribution à deux arbres à cames en tête commandé par un système mixte d’engrenages/ chaîne, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée :
1197 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique avec gestion électrique Ride-by-Wire, et sélection des cartographies 'Tri-Map’ Sport (S) Touring (T) Rain (R
Performances
Puissance max. :
130 ch
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
Tubulaire
Suspension AV :
Fourche télescopique Sachs upside-down ∅ 43 mm complètement réglable
Course AV :
167 mm
Suspension AR :
Amortisseur hydraulique Sachs avec Piggy-Back complètement réglable
Débattement AR :
150 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
190 / 55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque flottant en acier inox ∅ 320 mm. Etriers quatre pistons Brembo à fixation radiale
Frein AR :
Disque en acier inox ∅ 240 mm. Etrier à simple piston Brembo
Dimensions
Longueur :
2'240 mm
Empattement :
1'565 mm
Hauteur de selle :
840 mm
Réservoir :
24 litres
Coloris disponibles
Coloris :
White
 
Black
Catalogue
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

Essai de la Ducati X-Diavel S - Braquage à l'italienne...
« Oh pu..      ..tain !! » Citation de Lafouine, dans le tome 1 du cultissime Joe Bar Team, alors qu’il découvre la 1200 V-Max pour la première fois.
Suzuki GSX-S 1000 Akrapovic Project : Le garage MM Ride récidive !
Vous connaissez déjà probablement les réalisations du Garage MM Ride !
Dumont Concept – Concept Bike 100% brésilien primé à Daytona
Une moto avec des roues de 1m50 de diamètre et un moteur d’avion Rolls Royce. Dément ! Extravagant ! Hallucinant ! Et pourtant, elle roule !
KTM 790 Duke – Une version R dans les cartons
Voici une nouvelle qui devrait réjouir notre Gonzo qui vient de tester la KTM Duke 790. Les principaux points faibles de la petite sœur de « The Beast » devraient bientôt être corrigés et la Duke version « medium » devrait donc s’équiper de suspensions et de freins de haute qualité.
SAROLEA MANX7 - Une concurrente de 1er choix pour l’Energica EGO
Sarolea est une marque de moto belge qui a connu son heure de gloire entre 1900 et 1962.
Le moteur de la Honda Fireblade dans un châssis inédit
Surpris sur le net ces derniers jours, un prototype badge Honda fait fureur et pourrait annoncer une nouvelle gamme d'engins sportifs et racés chez le premier constructeur mondial.

Recherche

Hot news !

Yamaha Ténéré 700 World Raid épisode II - Stéphane Peterhansel à l'assaut des dunes du Maroc
L'épisode I du Yamaha Ténéré 700 World Raid nous avait laissé sur les pistes australiennes. L'épisode II met lui en scène une figure emblématique du Dakar pour Yamaha : Stéphane Peterhansel.
La KTM 390 Adventure surprise lors d'un roulage
L'arrivée du petit trail routier 390 Adventure avait déjà été annoncée par KTM, la voici maintenant en pleine phase de test.
La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.

Liens Partenaires