Essai publié le

Ducati Diavel Strada, les plaisirs de la route à deux [page 2]

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Flavio Venturini

Pages

A vitesse constante, la Diavel se comporte comme une vraie moto touring. Le niveau sonore reste élevé et vous rappelle qu'entre vos jambes somnole une bête prête à rugir à la moindre rotation de la poignée des gaz. Côté vibrations, le Testastretta sait se montrer discret. Même à la relance, à peine en sous-régime, la Diavel bondit sans hésiter et, surtout, sans cogner.

Les motoristes de Ducati ont su conférer au Testastretta un comportement digne d'un twin hargneux tout en gommant les fameuses tares que l'on reproche toujours à l'architecture bicylindre (à-coups à bas régime, manque d'allonge et vibrations).

De la partie mécanique, je ne reproche que l'imperfection de la boîte de vitesses. Les premiers rapports crochent et peinent à correctement verrouiller, sans parler des faux points morts si je ne prends pas garde à tirer le sélecteur jusqu'en butée.

Dès que j'accélère le rythme, je remarque que la Diavel jouit pleinement de son poids contenu. Son agilité, pour un cruiser visuellement imposant, est un réel atout face à sa concurrence représentée par les Triumph Rocket III et Yamaha V-Max. Malgré son boudin arrière de 240mm, la Diavel se laisse balancer d'un angle à l'autre sans devoir donner des coups de rein démesurés. La partie-cycle est d'excellente facture et permet de passer fort en virage comme accélérer tel un "goret" alors que la moto est encore sur l'angle sans que le contrôle de traction ait à se soucier. Le bon compromis entre confort et performances a été trouvé pour des capacités dynamiques de premier ordre.

Quant au freinage, c'est du Brembo : des étriers monobloc à fixation radiale et quatre pistons enserrant deux disques de 320mm de diamètre pour l'avant, et, pour l'arrière un disque de 265mm et un étrier flottant à deux pistons. Alors que le frein arrière est un honnête ralentisseur, le frein avant est digne des performances d'une supersportive. L'attaque est très puissante et la progressivité très dosable. Freiner nonchalamment avec un doigt est désormais possible sans se fatiguer l'index ! Du jamais vu pour une moto à vocation touring !

N'oublions pas que la Diavel, dans sa version Strada, a été étudiée pour satisfaire aux motards avides de longues balades ! D'ailleurs, pour parfaire le test, demandons à ma passagère de prendre place sur le mini-fauteuil qu'offre la Strada. Bien rembourrée et dotée d'un sissy-bar, cette selle passager semble accueillante au premier coup d'oeil. Hormis l'encombrement des valises qui gêne au moment de s'installer (peu d'espace entre la moto et la valise), la place passager est royale : les jambes repliées comme il le faut pour une bonne circulation sanguine, le sissy-bar suffisamment haut pour s'y reposer et donc décharger le pilote, une selle bien large et moelleuse... Ce n'est pas ma passagère qui s'est plainte après plus d'une heure trente de route !

Conclusion :

Quand Ducati a présenté cette déclinaison embourgeoisée de sa Diavel, beaucoup se sont questionnés sur les prétentions des Rouges souhaitant percer dans le marché des GT. Finalement, après un essai prolongé de plus de mille kilomètres, je dois avouer que la Diavel Strada a convaincu par son grand charisme, ses performances de permier ordre et par ses facultés au touring. Avec cette Ducati, c'est une manière unique de voyager différemment. Coup de coeur garanti !

Nos différents essais de la Ducati Diavel :

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Moteur
+
Partie-cycle
+
Agilité
On a moins aimé :
-
Boîte de vitesses
-
Volume limité des valises

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Ducati
Modèle :
Diavel Strada
Année :
2013
Catégorie :
Cruiser
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Testastretta 11°, bicylindre en L, distribution Desmodromique, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée :
1198 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique, corps papillon elliptiques avec système Ride-by-wire
Performances
Puissance max. :
162 ch à 9'500 tr/min
Couple max. :
128 Nm à 8'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque avec commande hydraulique, anti-dribble
Partie Cycle
Châssis :
Cadre Treillis tubulaire en acier
Suspension AV :
Fourche Marzocchi de 50mm entièrement réglable
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Progressive avec mono amortisseur entièrement réglable
Débattement AR :
120 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
240/45 ZR17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
2 disques semi-flottants de 320mm, étriers Brembo Monobloc à fixation radiale à 4 pistons
Frein AR :
Disque de 265 mm, pince flottante à 2 pistons
Dimensions
Empattement :
1'590 mm
Hauteur de selle :
770 mm
Poids à sec :
216 kg
Poids total :
245 kg
Réservoir :
17 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Race titanium matt
Catalogue
Prix de vente :
CHF 22'490.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Essai de la Ducati X-Diavel S - Braquage à l'italienne...
« Oh pu..      ..tain !! » Citation de Lafouine, dans le tome 1 du cultissime Joe Bar Team, alors qu’il découvre la 1200 V-Max pour la première fois.
Suzuki GSX-S 1000 Akrapovic Project : Le garage MM Ride récidive !
Vous connaissez déjà probablement les réalisations du Garage MM Ride !
Dumont Concept – Concept Bike 100% brésilien primé à Daytona
Une moto avec des roues de 1m50 de diamètre et un moteur d’avion Rolls Royce. Dément ! Extravagant ! Hallucinant ! Et pourtant, elle roule !
KTM 790 Duke – Une version R dans les cartons
Voici une nouvelle qui devrait réjouir notre Gonzo qui vient de tester la KTM Duke 790. Les principaux points faibles de la petite sœur de « The Beast » devraient bientôt être corrigés et la Duke version « medium » devrait donc s’équiper de suspensions et de freins de haute qualité.
SAROLEA MANX7 - Une concurrente de 1er choix pour l’Energica EGO
Sarolea est une marque de moto belge qui a connu son heure de gloire entre 1900 et 1962.
Le moteur de la Honda Fireblade dans un châssis inédit
Surpris sur le net ces derniers jours, un prototype badge Honda fait fureur et pourrait annoncer une nouvelle gamme d'engins sportifs et racés chez le premier constructeur mondial.

Recherche

Hot news !

Yamaha Ténéré 700 World Raid épisode II - Stéphane Peterhansel à l'assaut des dunes du Maroc
L'épisode I du Yamaha Ténéré 700 World Raid nous avait laissé sur les pistes australiennes. L'épisode II met lui en scène une figure emblématique du Dakar pour Yamaha : Stéphane Peterhansel.
La KTM 390 Adventure surprise lors d'un roulage
L'arrivée du petit trail routier 390 Adventure avait déjà été annoncée par KTM, la voici maintenant en pleine phase de test.
La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.

Liens Partenaires