Essai publié le

La Yamaha FJR 1300 AS, grand-mère en déambulateur automatique !

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Nicolas Bassin
Imprimer cet article

La Yamaha FJR 1300 est présente sur nos routes depuis plus de dix ans. Elle a longtemps été l’une des références parmi les motos sport-touring. En 2006, une version AS a été commercialisée, une FJR équipée d’une boîte robotisée.

Nous n’allons pas nous étaler sur l’essai routier de la machine, puisque nous l’avions fait en automne 2010. Lire notre essai : lien.

A regarder cette FJR 1300 AS, on constate rapidement qu’il n’y a pas de levier d’embrayage à la poignée gauche du guidon.  Cette FJR dispose d’une technologie inédite, baptisée Yamaha Chip Controlled Shift (YCC-S). Ce jargon cache un système novateur permettant de changer de rapport sans recours manuel à l’embrayage. Le système YCC-S intègre deux capteurs électroniques, le premier pour l’embrayage et le deuxième pour le contrôle du rapport. Les rapports se sélectionnent soit au pied, soit avec le pouce et l’index. Comme sur un scooter, pour démarrer la machine, il est nécessaire de freiner. Par sécurité, une fois le moteur lancé, la boîte est sur le neutre. Pour passer les rapports, au nombre de cinq, il suffit de lever le sélecteur... et de le baisser pour rétrograder, ou à l’aide de la gâchette à la main gauche.

Au démarrage, le système fait cirer l’embrayage pour offrir une accélération sans secousse. Pratique en ville, et également pour les départs en côte. Impossible de caler, merveilleux ! Il aurait été également plaisant que le système fasse cirer l’embrayage à basse vitesse, sur le deuxième rapport... dans les giratoires ou les manoeuvres en ville.

Une fois en route, pas besoin de lâcher les gaz pour passer d’un rapport à l’autre. L’électronique gère ! Facile, n’est-ce pas ! Pour ne pas souffrir d’à-coups (ce que beaucoup reprochaient!), il est impératif de maintenir un filet de gaz à chaque passage de rapport. L’habitude vient rapidement. Chaque passage de rapport se fera dans le calme, pilote et passager apprécient. L’agrément de conduite est remarquable.

Petit détail intéressant, il est possible de garder la moto en prise, lors de stationnement en pente. Tant que le moteur tourne et que la boîte affiche le premier rapport, la moto peut avancer et reculer (pratique pour les manoeuvre). Une fois que la moto est parquée, maintenez le premier rapport et coupez le contact. La moto reste ainsi en prise !

L’harmonie entre le quatre cylindres 1300cm3 de 143cv et 134Nm et la boîte automatique est parfaite. A priori, nous monterions aux barricades en ne voyant que cinq rapports ; in fine, nous nous rendons compte que son étagement convient tout à fait au comportement du moteur, très disponible et onctueux bas dans les tours.

Cette version "automatique" s’adresse aux gros rouleurs et à ceux qui fréquentent souvent l’environnement urbain, là où les arrêts/départs sont nombreux. D’autres qui souffrent de tendinite ou qui sont sujets à des douleurs dans les mains et les avant-bras seront ainsi soulagés.
L’option boîte automatique est à voir sous l’optique confort plutôt qu’une "scootérisation" de la moto. La FJR devient ainsi encore plus confortable !
L’idée de maintenir le levier de vitesse au pied est excellente ; nous gardons ainsi l’utilisation du pied gauche, important pour le motard.

Bien que son look accuse les années, cette FJR 1300 AS reste dans le coup ; confort et prestations sont toujours au rendez-vous ! La FJR 1300 AS a de beaux jours devant elle... sur le marché de l’occasion, puisque pour 2013, elle fait peau neuve et se modernise de fond en comble (notre article à ce sujet : lien).

Bientôt, nous aurons le modèle 2013 à l'essai. Stay tuned !

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Agrément de conduite
+
Confort
+
Efficacité
On a moins aimé :
-
Temps d'adaptation
-
Concurrence ?

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
FJR 1300 AS
Année :
2012
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Quatre cylindres en ligne inclinés vers l'avant, 4 temps, double ACT
Cylindrée :
1298 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
143 ch à 8000 tr/min
Couple max. :
134 Nm à 7000 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
5 rapports, prise constante
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
Aluminium, type Diamant
Suspension AV :
Fources télescopiques, Ø 48 mm
Course AV :
135 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur, bras oscillant, avec réglage de précontrainte des ressorts
Débattement AR :
125 mm
Pneu AV :
120/70 ZR17
Pneu AR :
180/55 ZR17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque à commande hydraulique, Ø 320 mm
Frein AR :
Simple disque à commande hydraulique, Ø 282 mm
Dimensions
Longueur :
2'230 mm
Empattement :
1'545 mm
Largeur :
750 mm
Hauteur de selle :
805 mm
Réglable
Poids total :
295 kg
Réservoir :
25 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Midnight Black
 
Silver Tech
Catalogue
Prix de vente :
CHF 23'490.-
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

Indian FTR 1200 – Les premières photos du modèle de série fuitent
Nos collègues de Motorbike Writer viennent de dévoiler les premiers clichés du modèle qui entend lancer Indian sur le marché des roadsters
Le Hard Alpi Tour fête ses 10 ans!
La 10ème édition du Hard Alpi tour qui s’est déroulée les 7-8-9 septembre derniers s’est terminée à Sestriere (Piémont Italien) avec un nouveau record de participation (480 motards de 16 nations) et une météo estivale pour le plus grand bonheur des participants et de l’organisation après l’édition pluvieuse de 2017.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.
BMW dévoile officiellement ses R1250GS et R1250RT 2019
Le constructeur bavarois a décidé d'avancer la date pour dévoiler officiellement son nouveau bloc moteur qui propulsera les R1200GS et R1200RT 2019.
Motus et bouche cousue - La firme US Motus Motorcycles met fin à ses activités
Motus Motorcycles, fabricant Américain de motos et du fameux moteur V4 de 1'650cc, vient d'annoncer la fermeture immédiate de son usine de production en Alabama.
Essai Harley-Davidson Road King Special – Le tourisme à l’américaine
« Mais pourquoi tu as pris ça ? »… « Ça roule tout seul ou il te faut un transpalette ? »… « Ah c’est à toi l’enclume parquée en bas ? »…

Recherche

Hot news !

Essai Dunlop Sportsmart TT - Compromis radical
Pour combler son offre su rue créneau des pneus sportif, Dunlop a pris tout le meilleur de son D213 GP Pro pour le placer dans un pneu vraiment polyvalent.
Des nouvelles sportives chez BMW en 2019 - S1000RR, S675RR et G310RR ?
Il semblerait que pas moins de 9 nouveaux modèles soient au programme chez BMW pour 2019.
Essai Husqvarna Svartpilen 401 - Petite machine, grandes aventures
Surprenante et attachante, la Svartpilen propose la vision d'une moto de route selon Husqvarna dans une version accessible à tous. Récit d'aventures pas communes sur une machine à fort potentiel.
Yamaha Ténéré 700 World Raid épisode II - Stéphane Peterhansel à l'assaut des dunes du Maroc
L'épisode I du Yamaha Ténéré 700 World Raid nous avait laissé sur les pistes australiennes. L'épisode II met lui en scène une figure emblématique du Dakar pour Yamaha : Stéphane Peterhansel.
La KTM 390 Adventure surprise lors d'un roulage
L'arrivée du petit trail routier 390 Adventure avait déjà été annoncée par KTM, la voici maintenant en pleine phase de test.
La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.

Liens Partenaires