Essai publié le

Caberg EGO – L’intégral aux nombreuses qualités

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Gregory Chopard et Charles Donzé
Imprimer cet article

Caberg, fabricant italien bien connu, nous a concocté une nouveauté des plus surprenantes. Caberg a la réputation de créer des casques de bonne facture à des prix franchement corrects. C’est ce que la plupart d’entre nous cherche : un casque à l’excellent rapport qualité-prix. Caberg a encore frappé pour 2011 en présentant le nouveau EGO.

Présentation :

Le modèle EGO se distingue clairement de la production de ses homonymes intégraux en offrant une technique d’aération totalement innovante. Lorsque j’ai sorti le Caberg de sa housse protectrice, quelle a été ma surprise en découvrant la trappe sur le dessous du casque. Spécialiste en trépanation, rangez vos bistouris, il ne s’agit pas là d’un accès facilité au cerveau durant les interventions sur les traumatisés crâniens ! En ouvrant, ou plutôt en coulissant, la trappe translucide vers l’arrière, on découvre une plaque en inox perforée. Vous devinez ainsi l’utilité de cette ouverture : une aération permettant l’intrusion d’un flux d’air important ! Je m’en réjouis déjà ! N’aurais-je donc plus de désagréables coulées de sueur sur le visage durant les virées estivales ?
Ce système se nomme Caberg Air Safety Concept. Il garantit une sécurité optimale, car il est aussi résistant que la coque elle-même.

Niveau aération, le Caberg offre une ouverture mentonnière que l’on peut fermer/ouvrir à l’aide d’un petit curseur. L’écran principal se manipule aisément, possède un cran pour être totalement étanche et est équipé du PinLock ; accessoire indispensable pour les déplacements par temps froid et/ou humide. Précisons que le PinLock est installé d’origine. De plus, nous trouvons un écran solaire escamotable. Pratique pour ceux qui se rendent au travail tôt le matin (là où la luminosité n’est pas suffisante) et qui rentre dans l’après-midi (où le soleil printanier s’impose)…

Mis à part sa curieuse ouverture, le style du casque n’attirera pas particulièrement l’attention. L’EGO est beau, discret et de belle facture ; j’apprécie particulièrement son niveau de finition ! Il est aussi classique et sans chichis. Son coloris graphite brillant renforce encore son classicisme. Caberg a donc tout misé sur le confort d’utilisation plutôt que sur le design. Pourquoi pas finalement, le concept ne me déplaît pas !

Au tableau des éléments de confort, le Caberg est équipé d’un anti-remous souple au niveau du menton. Nous retrouvons aussi une fermeture micrométrique et des mousses intérieures couvertes d’un tissu au toucher agréable.

En énumérant ses caractéristiques, on constate que l’EGO se situe dans la catégorie des casques que l’on utilisera volontiers au quotidien. Un poids contenu, une aération efficace, une fermeture micrométrique intuitive, un PinLock empêchant la formation de buée, un grand confort, … ce Caberg étonne sur plus d’un point en regard de son prix très raisonnable. La concurrence, à prix égal, ne propose pas une liste si étoffée de qualités !

A l’utilisation :

En vissant le casque sur ma tête, je constate que l’anti-remous situé à la hauteur du menton me griffe le visage (sans me blesser!). Ce désagrément a disparu… il fallait que la souplesse du caoutchouc se fasse. Les mousses épousent les formes de mon visage avec fermeté et maintien. J’apprécie ! Les mousses me couvrent parfaitement le front et les joues jusqu’à l’os malaire (pommette). Le sentiment de sécurité est bien présent sans pour autant que je m’y sente à l’étroit. A l’arrêt, sous le casque, j’y respire facilement… contrairement à d’autres casques testés où je suffoquais, même visière ouverte.

Démarrons la moto et évadons-nous ! Pour un casque muni d’une trappe à coulisse située dans une zone fortement sollicitée par les flux d’air, son design fend l’air sans sifflement. Je m’en réjouis. La fraîcheur de la saison ne m’atteint pas, la trappe est bien étanche (vérifié sous la pluie!) ; cette dernière, supplée des anti-remous au niveau du menton et du nez, vous garantira un mariage idéal entre aération et étanchéité.

Nous parlons de flux d’air… parlons donc de son effet direct, le bruit ! Le Caberg EGO n’est ni bruyant ni très silencieux. Il se situe donc dans la bonne moyenne. Sur de longues distances, son insonorisation m’a totalement convenu.

Son aération révolutionnaire, qu’en est-il alors ? Aussi grande que deux cartes de crédit, je l’actionne facilement (contrairement à l’aération mentonnière). Ma curiosité à l’essai de l’efficacité de cette trappe en inox est insoutenable. La température extérieure se situe guère en-dessus de 0°C ; soyons fous, ouvrons donc cette trappe à fraîcheur !
Contrairement à mes attentes, j’avoue être un peu déçu… Je m’attendais à un véritable cyclone. Que nenni, je perçois tout juste le froid ! Pencher la tête vers l’avant permet de recevoir plus d’air… mais rien d’extraordinaire non plus ! Dommage, sur le papier et en théorie, la technique et les arguments font très envie. En pratique, on déchante quelque peu. Une mise à jour permettrait de remédier à cette inefficacité ? A défaut d’une trappe, j’y verrais volontiers un cran d’ouverture verticale uniquement à l’avant du casque… ainsi, l’air s’engouffrerait dans la calotte du casque plutôt que de l’effleurer.

Conclusion :

Le Caberg EGO est le casque polyvalent par excellence. Pour un rapide déplacement urbain, pour une longue journée dans nos Alpes ou dans la Schwarzwald voisine, ou encore pour les trajets boulot-maison, il sait s’adapter à toutes situations et vous satisfera de votre achat. On accepte que certaine firme concurrente fasse mieux niveau design… mais on avoue que le Caberg excelle dans d’autres caractéristiques. Il mériterait cependant un système d’aération plus efficace… en lieu et place du système actuel.

Sincères remerciements à la société Philippe Coulon SA Distribution pour la mise à disposition du Caberg EGO graphite brillant de ce test.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Un équipement pléthorique
+
Son maintien
+
Son rapport qualité-prix
+
Sa sobriété à toutes épreuves
On a moins aimé :
-
La buée sur l'écran solaire
-
La réelle efficasité de l'aération en inox perforé
-
La difficulté de manipulation de l'aération mentonnière

Fiche technique

Modèle
Marque :
Caberg
Modèle :
EGO
Tailles :
XS - XXL
Poids :
1'450g
Spécificités
Type :
Intégral
Fermeture :
Boucle micrométrique
Coloris disponibles
Coloris :
Noir mat
 
Noir/blanc
 
Gris
Catalogue
Prix de vente :
De CHF 319.- à CHF 359.- selon la décoration.
En ligne :

Plus d'articles Equipement

Bering C-Protect Air - Le gilet Airbag filaire à prix light arrive en Suisse
L'équipementier français de vêtements pour motard arrive sur le marché avec un tout nouveau Airbag filaire proposé à un tarif des plus agressif.
La nouvelle veste iXS Montevideo III décroche le "Red Dot Award" dans la catégorie Travel
Le concept novateur de veste de moto iXS Montevideo III a obtenu le Red Dot Award «Winter» dans la catégorie «Travel».
Dainese Settantadue - Une nouvelle marque contemporaine au sein du groupe italien
Au terme de 24 mois d’intenses recherches et d’études, Dainese dévoile une toute nouvelle marque qui fait son entrée au sein de la famille des marques du Groupe.
Essai casque HJC R-Pha11 – Un casque haut de gamme à prix doux
Le fabricant de casques coréen HJC a lancé cette année le successeur de son casque sportif R-Pha10+ qui prend logiquement le nom de R-Pha 11
Shoei présente sa collection 2018 des NXR et X-Spirit III
Le fabricant Japonais de casques haut de gamme, Shoei, vient de dévoiler sa collection 2018.
Essai du casque Airoh S5 - La bonne alternative qualité/prix
Un casque hybride route/tout-terrain avec un look racé et pourvu d’un écran pare-soleil pour moins de CHF 300.- ? Ça existe et on le trouve chez nos voisins transalpins Airoh.

Recherche

Hot news !

Essai Scott Summer VTD DP - Sauve ta peau quand il fait chaud
Chacun est libre de rouler habillé comme il veut, mais ça me fait toujours bizarre de voir des bras et des jambes nues sur la route. Scott a poussé l'aération de sa Summer VTD DP tellement loin que vous pourriez l'adopter et ne plus rouler sans.
Airbag moto - Le combat d'Alpinestars pour la place de leader
Le marché de l'airbag est hétéroclite. Des géants du secteur des équipements y côtoient des petit fabricants qui ne font que ça. Le nom est peut-être identique, mais les produits sont loin d'être comparables !
Essai gants Five RFX1 - Laissez faire un spécialiste
Trouver les bons gants c'est important, c'est ce qui nous relie aux commandes de la moto. La marque Five s'y consacre exclusivement, à la recherche du meilleur gant possible. Avec le RFX-1 je suis comblé, il faudra trouver encore plus convaincant pour m'en faire changer.
Essai casque Bell Bullitt - De 1971, il ne garde que le look
Avec la mode des Café Racer et autres Scrambler qui reviennent en force, les équipements ont pris le même virage vers le vintage. Les intégraux étaient rares à l'époque, le Bell Star de 1971 en était un et il est de retour sous le nom de Bullitt.
Essai du casque Arai RX-7V - Nouveau jalon des casques intégraux haut de gamme
Après sept ans de service, Arai remplace son RX-7GP. La marque misant tout sur la sécurité plutôt que sur le look s'est imposée de nouveaux standards, atteints avec le nouveau RX-7V.
Voici pourquoi il faut changer un casque après une chute !
On se demande parfois après une chute s’il est vraiment nécessaire de changer son heaume. On a beau nous expliquer que l’intérieur du casque se déforme et qu’il n’absorbe plus les chocs... tout ça reste relativement abstrait.

Liens Partenaires